Evaluation du logiciel d'étude thermique du bâtiment

Dimensionnement empirique et consommation théorique de chauffage

Un chauffage surdimensionné consomme beaucoup et se dégrade plus rapidement

Saisir la puissance et/ou la consommation par an (hors ECS, cuisson, électroménager)

Type de chauffage Puissance Kw
Consommation / an Consigne °C ( > 18°)
Nombre d'heures de chauffage par JOUR T° de ralenti °C
Nombre de jours d'occupation par SEMAINE T° locaux inoccupés °C
Nombre de jours de vacances par AN (saison froide) T° locaux fermés °C

BELGIQUE: ville la plus proche
FRANCE: station météorologique
CANADA: consulter les isolignes DJU et Tebase (°F)

Ou bien saisir: Tebase °C DJU (base 18) Saison froide de jours




Puissance et consommation théoriques

Tandis qu'une puissance représente avant tout une valeur choisie sur catalogue (chaudières, pompes à chaleur, poeles, ... etc.), la consommation par an en chauffage d'un bâtiment (hors ecs, cuisson et électroménager) représente un relevé effectif sur le terrain des déperditions thermiques réelles du bâtiment.

Ce relevé peut éventuellement être incomplet si le chauffage est insuffisant (puissance trop faible, consigne de t° non respectée, froid, etc.) ou encore si l'intermittence est trop forte (absences, fermetures, grandes coupures, DJE très inférieur aux DJU).

Mais s'agissant d'une saison bien chauffée et d'intermittence modérée, le relevé est complet et correspond à une fonction linéaire des conditions climatiques et de la puissance nécessaire et suffisante pour chauffer correctement le bâtiment (chaudières modulantes : voir plages de fonctionnement de puissance).


Si la consommation relevée est inférieure à la consommation théorique, l'installation est surdimensionnée et pourrait consommer moins (15% en moyenne).
Domaine des déperditions du bâtiment en fonction du climat, de l'intermittence et de la puissance du chauffage (le surdimensionnement)


Par contre si la consommation relevée est supérieure à la consommation théorique, l'installation est sous-dimensionnée, la consommation relevée n'est pas représentative des déperditions normales du bâtiment et seule une étude thermique complète permet de redimensionner correctement l'installation.
Domaine des déperditions du bâtiment en fonction du climat, de l'intermittence et de la puissance du chauffage (le sous-dimensionnement)






[ Services annexes ] [ Forum ] [ Parcours & évaluation du logiciel ] [ Contact ]